Droit Pénal

CBD et cannabis, où en est la loi ?

Le cannabis et le CBD sont deux substances très répandues dans l’hexagone. Elles sont fortement consommées aussi bien par les adultes, que par les plus jeunes. Pendant que le cannabis est prohibé dans certains États, le CBD quant à lui connaît une autorisation de la loi. Dans certains pays, la réglementation est favorable à son utilisation, et dans d’autres elle ne l’est pas. Dans cet article, découvrez ce que dit la loi sur l’utilisation du cannabis et du CBD pour usage personnel et professionnel.

Présentation du cannabis et du CBD

La transformation du plant de cannabis crée plusieurs substances dérivées psychotropes et thérapeutiques. Parmi les substances psychoactives issues de ce plant, nous avons le cannabis. Au nombre des substances thérapeutiques provenant du même plant, on a notamment le CBD.

Grâce à des techniques, l’homme transforme le plant de cannabis en une matière blanche connue sous le nom de tétrahydrocannabinol (THC). C’est ce dernier qui donne le statut de stupéfiant au cannabis. Selon les techniques de culture et sa provenance, les effets du THC peuvent varier. Le cannabis transformé se présente sous la forme de feuilles séchées, en concentrés solides et liquides. Il peut être consommé directement (par inhalation) ou indirectement (dans un produit de consommation).

Du cannabis, est aussi extraite la substance non psychoactive appelée le CBD. Le cannabis et le CBD en dépit du fait qu’ils soient issus du même plant, ne produisent pas les mêmes effets sur l’organisme. De type cannabinoïde, le CBD agit sur le corps humain, et plus précisément sur le cerveau à travers le système endocannabinoïde.

Différence entre le cannabis et le CBD

Faisant partie des drogues les plus consommées dans l’hexagone par un public de plus en plus jeune, le cannabis est dangereux. Une fréquente consommation de cette substance peut occasionner de graves problèmes de santé. Ainsi, à cause des dangers qu’il présente, le cannabis est interdit par la loi dans certains pays.

L’abus du cannabis peut s’avérer dangereux, tandis que le CBD offre des vertus thérapeutiques, qui sont utilisées dans le domaine de la santé et dans beaucoup d’autres. Le CBD est une drogue qui possède de nombreuses vertus thérapeutiques. Il est même utilisé en guise de complément alimentaire pour soutenir l’homéostasie.

À l’opposé du cannabis, le CBD ne crée pas de dépendance. Il aide même à réduire l’envie de consommer les produits tels que la cigarette, le tabac, etc. Il est dit qu’il bloque la progression du THC dans le système nerveux. Ce sont autant de raisons qui montrent que le CBD ne vient pas en remplacement du cannabis.

La réglementation en cours sur le cannabis et le CBD

En France, la loi interdit la vente, la consommation et toutes opérations liées au cannabis. Tout manquement à cette règle est passible d’emprisonnement selon le cas. Toutefois, pour des fins industrielles et commerciales le cannabis peut être autorisé. La fibre du cannabis rentre dans la fabrication du textile dans les secteurs du bâtiment, des cosmétiques, de l’alimentation…

Cependant, trois conditions sont à remplir pour être en mesure d’utiliser le cannabis. C’est ainsi que ce dernier doit faire partie des variétés de cannabis autorisé. De plus, seules les graines et les fibres doivent être utilisées puisque l’usage des fleurs du cannabis est interdit. Par ailleurs, il est important que la teneur du THC soit inférieure à 0,2 %.

À l’instar de la France, l’Europe légalise l’utilisation du CBD à un taux de THC inférieur à 0,2 %. Contrairement donc au cannabis, le CBD dispose de nombreux avantages. En revanche au Canada, la loi autorise la fabrication, la distribution, la commercialisation, l’import et l’export du cannabis. Cette autorisation ne s’adresse qu’aux personnes qui sont titulaires d’une licence fédérale. Toutefois, les activités liées au CBD au Canada restent illégales sauf si elles sont clairement autorisées par la loi.