Le métier D'avocat

L’expertise dans le métier des avocats

Pour aider les justiciables à mieux comprendre les nombreuses règles qui régissent notre société et à s’en sortir en cas de litige, plusieurs corps professionnels juridiques ont été instaurés. Au nombre de ceux-ci nous pouvons citer : les notaires, les magistrats, les avocats, etc. Parmi ceux-ci, l’avocat est le plus à même de guider les personnes en matière de règles juridiques. Dans cet article, nous vous aiderons à mieux comprendre et appréhender l’expertise dans la profession des avocats.

L’expertise de l’avocat en matière de litige

Le métier d’avocat est celui qui se rapproche le plus du justiciable. À cet effet, l’avocat est le mieux placé pour connaître les différentes règles et procédures juridiques. À ce niveau, il convient de notifier que l’expertise de l’avocat dépend du litige dont il est en présence. En effet, la première tâche de l’avocat est de connaître la matière objet du litige dont il est en présence.

Il a alors l’obligation de savoir s’il s’agit d’un cas pénal, commercial, immobilier ou d’un litige relevant d’une propriété intellectuelle ou informatique. L’expertise de l’avocat intervient dès le moment où il guide son client de manière plus spécifique en tenant donc compte de sa préoccupation. Un exemple pour parfaitement illustrer serait le cas d’une femme qui se présente chez son avocat pour avoir des conseils en cas de remariage, suite à un précédent mariage très récent. L’expertise de l’avocat permettra d’éclairer la cliente en lui faisant comprendre qu’il est ici question d’un litige relevant du Code des Personnes et de la Famille.

L’avocat prendra aussi le soin d’expliquer à sa cliente qu’elle a l’obligation de se soumettre à un délai de viduité. De ce fait, il aura de même le devoir de lui expliquer toutes les implications qui en découlent, de même que les diverses causes d’exonérations. En somme, l’expertise de l’avocat consiste à conseiller son client dans tous les domaines encadrés par le système juridique. Pour ce faire, il doit tenir compte du problème qui lui ait soumis, mais aussi du texte juridique en vigueur correspondant à ce cas de litige.

L’expertise de l’avocat variant selon le territoire.

Les règles juridiques ne sont pas que nombreuses. Elles sont également très variées. Cette variété est simplement due au fait que chaque État a des règles juridiques qui lui sont spécifiques. À cet effet, avant de conseiller son client, l’avocat doit en premier lieu tenir compte de la nature du problème. Puis plus particulièrement, des règles juridiques qui s’appliquent à ce problème en fonction du pays dans lequel son client se trouve.

Pour illustrer cette différence juridique, il convient de faire observer que dans certains pays, la loi autorise les mariages polygames (exemple du Sénégal, en Afrique) alors que certains pays (exemple de la France) condamnent cette pratique. Alors, l’avocat ne pourra conseiller à son client un mariage polygame, uniquement dans le cas où les lois de son pays de résidence l’acceptent.

Aussi, un suivi spécial est réservé aux problèmes juridiques se déroulant simultanément dans des pays différents (exemple d’une marchandise achetée aux États-Unis, mais qui rencontre un problème de réception ou de légalité en France). Toutefois, s’il juge que son expertise est limitée, il peut confier la tâche à un confrère plus habilité à gérer ce type de litige, et ce, sur accord du client.

Eu égard à tout ce qui précède, il convient de retenir que l’expertise de l’avocat est très utile. Faire appel à un avocat n’est donc pas un luxe, mais une nécessité. Il est le plus apte à présenter d’un point de vue juridique et neutre, les différents cas de litiges et les solutions qui y vont de pair.